Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2016

Bruno de La Rocque a certainement des valeurs, mais lesquelles ?


À part glorifier «  l’homme d’Honneur » que serait Elie Denoix de St Marc ?

Simple bande annonce de l’histoire que Bruno de La Rocque qualifia lui-même de "pantalonnade".

Voilà ce que BdLR écrit sur son blog :

« Il est venu nous faire son numéro de fiction, où le père de "l’intelligent" (carrément ah ah ah) a agi avec bravoure durant la guerre… Oui il a réussi à passer 3 (trois !) contrôles sans avoir à montrer son zizi. Un héros le papa ! un "fait d’arme" qu’on perpétue de génération en génération. »


pantalonne-etoile.jpg

au sujet d’un résistant juif de la guerre de 39-45.



 

bruno-de-la-rocque-attaque-ja-sur-facebook.jpg

alors la vive réaction du fils de l’homme ainsi insulté, comme ici sous une note imbécile de Bruno de La Rocque sur Facebook, est-elle surprenante ?


C’est cela, et d’autres du même acabit, que voudraient bien faire oublier les barbouzes de la Section d’Assaut des Compagnons de La Rocque, par tous moyens.


06/01/2016

Le sens des mots (suite) quand Bruno de La Rocque devient soupe au lait


Corbeaudrole-lunettes-noires.jpg

suite de "Le sens des mots, dans le dictionnaire du vénéré".



Après l’abjection, voici la photo d’un article du blog de l’homme qui se dit « un type bien » :

caquedrole-triste-sire-ou-malade-mental.jpg



daté du 06/11/2010, c'est-à-dire 43 jours après avoir traité j.michel d’abjection,

et en réponse aux demandes insistantes du même j.michel de justification de ce qualificatif gentillé (du gentil homme à un vilain),

titré « Triste sire… ou malade mental ? »,

il commence ainsi : « Le sieur j.michel continue son petit jeu à la con, sans envergure, ce qui est rassurant. Lu et copié à l'instant sur le wordpress où il laisse certains de ses vomis : ».

Car pour cet bip bip mais "type bien", demander des explications sur les injures que ledit bip bip mais "type bien" a proférées, ce n’est que « vomis ».

Mais bien sûr Bruno de La Rocque affirmera en mettant son honneur (qui à mon avis ne vaudrait pas grand-chose au clou, chez ma tante) en jeu qu’insulter n’appartient pas à ses valeurs (lesquelles valeurs, je vous laisse deviner).

Alors on comprend mieux la nouvelle obsession de Bruno de La Rocque depuis cette époque, celle de faire taire le contrariant qui lui rappelle sa vérité et ses zones d’ombre qui ne sont vraiment pas ragoûtantes pour reprendre le titre d’un article sur ce qu’on trouve dans le canal Saint-Martin vidé pour nettoyage.

"Triste sire (première partie) ou malade mental (seconde partie), par Bruno de La Rocque"


22/12/2015

Grave accusation diffamatoire de Bruno de La Rocque


Corbeaudrole-lunettes-noires.jpg

En plus de l’enfumage, l’homme politique Bruno de La Rocque manie volontiers le mensonge et la calomnie (et accessoirement l’insulte sexuelle).


Voici sa dernière accusation qu’il sait parfaitement mensongère portée sur son blog de L’Obs — à forte audience, son blog est actuellement le plus lu des blogs de L’Obs — dans un article sur Netino et la censure sur le site de L’Obs.

"Geindre ou ne pas geindre ? Question existentielle... pour intellos "

bdlr-diffamation-demande-censure.jpg



« Dans les commentaires : Celui-ci est en attente ; son auteur est Dindon le Magnifique, spécialiste quotidien du bashing de blogueuses-blogueurs et de commentatrices-commentateurs. Qui, d'ailleurs souhaita jadis la censure sur ce site, du moins en fit la demande à un ancien directeur du Nouvel Obs. »


Sachant que le blogueur désigné par « Dindon le Magnifique » est votre serviteur tenancier du présent blog, cette affirmation est mensongère et calomnieuse.

Bruno de La Rocque le sait parfaitement car tout est archivé et rendu public sur le blog de déportation du nobservateur, et cette affirmation mensongère constitue bien une diffamation, sauf si le cerveau de BdLR est suffisamment détérioré pour qu’il confonde demande de censure et demande de droit de réponse et si on admet qu’en conséquence sa responsabilité est réduite du fait de ses déficiences cognitives.

La copie de la demande faite à un ancien directeur du Nouvel Obs se trouve à cette adresse :

"Le courriel qui embrasa la franc-nobsonnerie"

 
 

Par contre Bruno de La Rocque (qui avait alors pour pseudo Caquedrole) omet de parler des agressions dont a été victime sa cible, par lui-même et par sa meute, dont un exemple parmi tant d’autres est expliqué ici :

"Signe de détresse de Caquedrole"

et qui avaient entrainé les censures successives des différents blogs que ladite cible essayait de monter à nouveau sur le site du Nouvel Observateur.