Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/08/2017

Ouganda plus pauvre mais plus accueillant que l’Europe


Les ougandais accueillent les soudanais du sud sans les chipotages des européens.

Il y eut un grand espoir de paix quand le Soudan fut divisé en deux, le Soudan du Sud acquérant son indépendance. Et bien c’est raté !

 




 



09/01/2017

« banalisait ce qu'ont vécu les juifs à partir de 1933 et, en France, durant 39-45 »


croix_de_feu_kkk.jpg
Polémique Peillon, citation de Bruno de La Rocque sur les blogs de L’Obs :
« Sur le juifs (et -au départ- les musulmans), il est clair que le propos avait de quoi choquer, était historiquement faux et banalisait ce qu'ont vécu les juifs à partir de 1933 et, en France, durant 39-45. »




La gonflitude de Bruno de La Rocque, le vénéré distributeur d’abjection : en France ce ne serait que pendant les années sombres 39-45 (pourquoi 45 et pas 44 ?) que les juifs auraient été stigmatisés. Bruno de La Rocque négationne donc par omission totalement les attaques subies en France pendant les années 30, par les partis fascistes et aussi par le plus grand parti de France de l’époque : le PSF.

 
 

N.B. : la bonne référence n’est pas l’élimination des juifs par les nazis, mais le rejet des réfugiés juifs acté dans les conclusions de la Conférence d’Évian de 1938, et les discours stigmatisant du colonel de La Rocque Président du P.S.F., le Parti Social Français qui était le plus grand parti de France dans les années 30.

 

Sur le même sujet :
"Le tri des juifs dans les années 30, il y avait les bons et il y avait les mauvais"


14/11/2016

Bruno de La Rocque nous parle d’AREVE


Sur sa page Facebook

bruno-de-la-rocque-et-areve.jpg



 

Et Bruno de La Rocque nous parle aussi d’histoire de zizi, sur son blog

"Que de perte de temps !..."

caquedrole-pantalonnade-histoire-a-zizi.jpg



 

qu’il appelle "pantalonnade"(*)

 
 
 

(*) "pantalonnade" : bon mot inventé par Bruno de La Rocque, une gogues-nardise pour gourmet, pour nommer le « baissez votre pantalon » des nazis et des flics français à leur bottes qui vérifiaient la religion du raflé.

Pour en savoir plus…