Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2016

Bruno de La Rocque continue ses mensonges calomnieux et ses révisions de l’histoire


Corbeaudrole-lunettes-noires.jpg

C’est ici.



Mais le « proprement dégueulasse », c’est bien lui, exemple quand il dit :
« j'ai eu le malheur (…) de stigmatiser un commentaire de vous concernant la mère d'Abou »

il oublie de préciser que ledit commentaire, le mis en cause JMA alias j.michel alias le contrariant lui a demandé maintes et maintes fois la teneur de ce commentaire, question à laquelle Bruno de La Rocque n’a jamais pu répondre pour la bonne et simple raison que ce commentaire n’a jamais existé que dans l’imagination (assez fertile quand il s’agit d’inventer des propos de JMA qui n’ont jamais été tenus, et autres ragots) de Bruno de La Rocque.

Note explicative ici :
"Où l’on voit Bruno de La Rocque insulter un fils de métèque juif"

 

Et sur les nouvelles censures du droit de réponse par BdLR de celui qu’il met calomnieusement en cause, les commentaires censurés sont au développement au studio photo(*).

En attendant et en rappel, sur une page Facebook, Bruno de La Rocque se présente ainsi :

sosie-de-joanny-albrecht-a-le-barp-facebook-presentation-bruno-de-la-rocque.jpg



mais il reconnait (c’est rare et même tout à fait exceptionnel) que sur ce coup là, il fut à la fois con et faussaire :

helene-van-camp-et-bruno-de-la-rocque-en-promo.jpg



 
 

Pour en savoir plus…

 
 

(*) sur les 5 commentaires suivants, 4 furent censurés par Bruno de La Rocque.
Vous avez donc lu 1984 bien avant moi, effectivement il y a si longtemps que vous avez oublié la fonction essentielle du four du Minitrue.

La ferme des animaux ? vous n’avez sans doute pas lu le blog de la résistance en exil, le blog de la nobserverie : la nobserverie ou ménagerie des blogueurs de NouvelObs.com est fortement inspiré de l’observation des animaux de la ferme des animaux.

Et pour la bonne compréhension des malentendants, le concept d’osmose inverse est directement tiré de cette histoire de cochons, une adaptation de ce qui se passe notamment à la fin de l’histoire.


« je ne "censure" pas » dites-vous. mais alors, où sont passés ces commentaires s’ils n’ont pas été censurés ? :
http://lenobservateur.files.wordpress.com/2016/11/bruno-d...


« c'est presque pathétique » dites-vous : de quoi ? d’attendre des réponses à mes questions, des réponses qui ne viennent jamais ?

« Votre mémoire sélective vous fait omettre que nous avons échangé à ce sujet il y a quelques mois sur Léognan. » dites-vous. Mais justement c’est bien parce que je ne me fie pas à ma mémoire que je fais des fiches, pour le devoir de mémoire, et rectifier les révisions de l’histoire dont le mécanisme est justement décrit dans 1984.

Et puisque vous évoquez un collègue et ami de mon père, c’est sans doute parce que vous le connaissez ou avez entendu parlé de lui. Alors… une petite anecdote moqueuse sur l’ancien maire de Riom, cela nous distrairait.





22/12/2015

Grave accusation diffamatoire de Bruno de La Rocque


Corbeaudrole-lunettes-noires.jpg

En plus de l’enfumage, l’homme politique Bruno de La Rocque manie volontiers le mensonge et la calomnie (et accessoirement l’insulte sexuelle).


Voici sa dernière accusation qu’il sait parfaitement mensongère portée sur son blog de L’Obs — à forte audience, son blog est actuellement le plus lu des blogs de L’Obs — dans un article sur Netino et la censure sur le site de L’Obs.

"Geindre ou ne pas geindre ? Question existentielle... pour intellos "

bdlr-diffamation-demande-censure.jpg



« Dans les commentaires : Celui-ci est en attente ; son auteur est Dindon le Magnifique, spécialiste quotidien du bashing de blogueuses-blogueurs et de commentatrices-commentateurs. Qui, d'ailleurs souhaita jadis la censure sur ce site, du moins en fit la demande à un ancien directeur du Nouvel Obs. »


Sachant que le blogueur désigné par « Dindon le Magnifique » est votre serviteur tenancier du présent blog, cette affirmation est mensongère et calomnieuse.

Bruno de La Rocque le sait parfaitement car tout est archivé et rendu public sur le blog de déportation du nobservateur, et cette affirmation mensongère constitue bien une diffamation, sauf si le cerveau de BdLR est suffisamment détérioré pour qu’il confonde demande de censure et demande de droit de réponse et si on admet qu’en conséquence sa responsabilité est réduite du fait de ses déficiences cognitives.

La copie de la demande faite à un ancien directeur du Nouvel Obs se trouve à cette adresse :

"Le courriel qui embrasa la franc-nobsonnerie"

 
 

Par contre Bruno de La Rocque (qui avait alors pour pseudo Caquedrole) omet de parler des agressions dont a été victime sa cible, par lui-même et par sa meute, dont un exemple parmi tant d’autres est expliqué ici :

"Signe de détresse de Caquedrole"

et qui avaient entrainé les censures successives des différents blogs que ladite cible essayait de monter à nouveau sur le site du Nouvel Observateur.


13/08/2015

ny avait pas que… dans la meute baveuse de BdLR


Dans la série l’offenseur-offensé, suite de "Conflit presqu’armé, comment cela a-t-il pu commencer ?"

Un autre de la meute passé par l’École de Grenoble sponsorisée par les autorités religieuses du Rocquaillistan sous la bienveillance du vénéré contemplatif se prend pour BRAssens DESproges et CAVanna réunis en un : lui, BRADESCAV qu'il signe en majuscules.

Mensonges et affabulations, c’est une des filières de cette École renommée pour obtenir son visa sur les blogs du Nouvel Observateur.

Un rendu d’exercice pratique :

bradescav-et-plumeplume-chez-ippon.jpg



Et la délation totalement mensongère de BRADESCAV, c’est ici sur le blog d’Olivennes.

 
 

N.B. : des témoignages sérieux et concordants indiquent que celui qui utilise des faux pseudos est un "zami". Mais cela n’a pas empêché le Monarque du Rocquaillistan de dénoncer en toute connaissance de cause, et donc calomnieusement, la victime des rumeurs fabriquées et colportées par ce bon élève de l’École de Grenoble qui se pense BRAssens, DESproges, CAVanna réunis.

usurpation-identite-chez-avs.jpg



 

mais alors… quel zami ? peut-être celui-ci, je dis bien peut-être car ce n’est pas le seul à utiliser ces méthodes, mais il en est très friand :

abou-comment-sur-nobservateur.jpg



 
 

Mais revenons au chef de meute, Bruno de La Rocque.

Car dans les archives nob-STASI-ques, il y a ceci, aussi, Caquedrole qui veut m’envoyer l’ambulance psychiatrique parce que je lui demandais des explications sur les propos dits dégueux que j’aurais tenus « ici comme ailleurs » selon lui, mais en réalité totalement inventés, qui montraient mon abjection. Déjà il préférait l’insulte à l’explication.


caquedrole-abou-jog.jpg



 
 

Notez : Le commentaire de Bruno de La Rocque qui déclencha toute l’affaire est daté du 24/09/2010. Son commentaire sur « l’azimuté(e) maniaque du fichage » date du 08/11/2010. Entre ces deux dates la victime de la chasse à courre (Bruno de La Rocque avait rameuté toutes ses troupes pour faire la peau de l’abjection personnifiée par j.michel) a "harcelé" son accusateur vénéré pour qu’il lui précise de quels propos il s’agissait. Et n’ayant toujours pas eu de réponse, il continue, comme ici.

Et bien avant que Bruno de La Rocque ne s’en mêle personnellement, sa meute déjà avait pris pour cible le "nuisible" de la nobserverie :

"Quand Abou débusquait le nuisible"

Ces commentaires d'Abou, parfaitement connus de toute la meute, de Bruno de La Rocque à son abbé confesseur le moraliste à sens unique, sont datés du 8 février 2010, et les premières censures des blogs de j.michel sont intervenues, du fait de ces commentaires (et sans doute aussi de messages adressés à la modération faussement signés j.michel) en mars 2010.