Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/02/2016

La philosophe Hélène Van Camp ouvre un nouveau blog


Un nouveau départ des blogs de L’Obs causé par l’invasion et l’occupation de Netino.

2698275974.JPG
La philosophe Hélène Van Camp et maîtresse des malhonnêtetés sous son pseudo de plumeplume à la table de bistro de la piscine participative de Bruno de La Rocque, ouvre un nouveau blog :




"blog de plumeplume"


28/10/2015

Smaïn Laacher vs Georges Benssousan et Alain Finkielkraut, le point de vue de la philosophe Hélène Van Camp


 




 


Dans cette polémique assez ridicule entre Smaïn Laacher et Georges Bensoussan déclenchée dans l’émission Répliques de Alain Finkielkraut sur France Culture,

"Profs en territoires perdus de la République ? pas d’amalgame"

la philosophe Hélène Van Camp justifie son point de vue sur son blog :

"Répondre, respondere..."

avec l'intervention de l'anonyme Nolats, le ragoteur et délateur calomnieux bien connu sur les blogs du Nouvel Observateur, le directeur de conscience très apprécié à la table de Bruno (son sobriquet : l'abbé confesseur de La Rocque), à lire ici :

"Quand Nolats participe à des querelles très personnelles"

 

A lire aussi

"La philosophe Hélène Van Camp a 2 plumes dans son encrier"





12/10/2015

Entre Finkielkraut et Lévinas, la philosophe Hélène Van Camp explique le bon choix


« Ce qui me paraît évident c'est que Finkielkraut a besoin des médias, sinon pourquoi accepte-t-il l'invitation à une émission (de type divertissement vaguement sérieuse) telle que "On n'est pas couché" ?

J'ai bien aimé, il y a longtemps, son essai "La sagesse de l'amour", au point que pendant deux ans, dans mon cours de philo, j'en exigeais la lecture auprès de mes élèves. Mais c'était surtout parce qu'il s'y arc-boutait sur la pensée d'un de ses maîtres à pensée, Emmanuel Lévinas. Analysant rigoureusement avec mes élèves quelques chapitres de cet essai, j'ai fini par l'abandonner, tant la rhétorique l'emportait déjà trop sur le fond ; et lui ai préféré, par la suite des extraits de son inspirateur, Lévinas lui-même.

Pour répondre au commentaire de Martina, je pense que ce sera bien Lévinas que l'histoire (de la pensée) retiendra, et qu'il est peu probable qu'elle retienne les propos d'un écrivain comme Finkielkraut qui hélas, selon moi, n'excelle pas dans le créatif mais le réactif, et en plus de façon exclusivement contemporaine, je veux dire de l'heure à l'heure, et même de celle que dictent les médias.

Dans un siècle, on étudiera encore Lévinas car sa pensée, profondément juive, n'a cessé d'ouvrir sur l'universalité, mais le Finky, comme on dit médiatiquement ? Ben, on l'aura oublié comme tant et tant d'autres qui font la société-spectacle. »


Commentaire d’Hélène Van Camp, le 9 octobre 2015, suite à l’émission "On n’est pas couché" de Laurent Ruquier du 3 octobre 2015, invité Alain Finkielkraut.

alain-finkielkraut-on-n-est-pas-couche-3-octobre-2015.png



 

A lire

"La philosophe Hélène Van Camp a 2 plumes dans son encrier"