Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/01/2017

Girouette Valls


vincent-fillon-et-les-heures-supplc3a9mentaires.jpg



sur les heures supplémentaires, réponse de Vincent Peillon :

 




 




11/01/2017

La fachosphère détourne les œuvres universitaires de Vincent Peillon


— Netino censure cette note avec la complicité des dirigeants de L’Obs : qu’en conclure sur ce journal qui se prétend pourtant être Charlie ?????
Le fascisme passera-t-il par L’Obs ? L’islamo-nazisme passera-t-il par L’Obs ? Qui va résister à l’occupation du site de L’Obs par des modérateurs étrangers, une cinquième colonne dont les objectifs ressemblent fort à l’imposition d’une société bisounours dominée par les religions protégées, et parmi ces religions protégées la dernière et la meilleure, la religion musulmane ?
L’Obs se dit être Charlie ? faudrait qu’il le montre par des actes et non pas par du baratin que contredit la censure qu’ils ont déléguée sans aucun contrôle à des étrangers qui ne connaissent même pas l’histoire de France. —



 

Objectif : diaboliser la gauche qui aurait fait un pacte avec Allah, parce que Allah akbar. Détournement repris par Yann Moix dans “On n'est pas couché”. Vincent Peillon lui répond :

 




 


ou à 28 min 30s du début de cette vidéo
 




 




09/01/2017

« banalisait ce qu'ont vécu les juifs à partir de 1933 et, en France, durant 39-45 »


croix_de_feu_kkk.jpg
Polémique Peillon, citation de Bruno de La Rocque sur les blogs de L’Obs :
« Sur le juifs (et -au départ- les musulmans), il est clair que le propos avait de quoi choquer, était historiquement faux et banalisait ce qu'ont vécu les juifs à partir de 1933 et, en France, durant 39-45. »




La gonflitude de Bruno de La Rocque, le vénéré distributeur d’abjection : en France ce ne serait que pendant les années sombres 39-45 (pourquoi 45 et pas 44 ?) que les juifs auraient été stigmatisés. Bruno de La Rocque négationne donc par omission totalement les attaques subies en France pendant les années 30, par les partis fascistes et aussi par le plus grand parti de France de l’époque : le PSF.

 
 

N.B. : la bonne référence n’est pas l’élimination des juifs par les nazis, mais le rejet des réfugiés juifs acté dans les conclusions de la Conférence d’Évian de 1938, et les discours stigmatisant du colonel de La Rocque Président du P.S.F., le Parti Social Français qui était le plus grand parti de France dans les années 30.

 

Sur le même sujet :
"Le tri des juifs dans les années 30, il y avait les bons et il y avait les mauvais"