Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2017

L’appel d’air des autoroutes, par Bruno de La Rocque


A63 camion Cestas-1000.jpg



Les autoroutes autour de Bordeaux, une explication de Bruno de La Rocque, ancien président du conseil scientifique et culturel du parc naturel régional des Landes de Gascogne.

A63 camion Lugos-1000.jpg



A63.jpg
« Il y a maintenant une dizaine d'années, je déjeunais avec un groupe d'amoureux des paysages, de la nature, des Landes de Gascogne (nous étions dans un centre d'éducation à l'environnement du Parc naturel régional). La conversation est venue sur les bouchons et l'engorgement de l'A630, rocade de Bordeaux, et les transferts de poids lourds nord de l'Europe et Gde Bretagne Péninsule ibérique et Maroc. À l'époque, une hypothèse (ébauche d'épure de projet) du département concernant un "grand contournement de l'agglomération bordelaise" par l'ouest et le sud avec jonctions A63 et A 62 était discutée (depuis on a eu d'autres hypothèses par l'est, entre autres un système de "bâtons" partant de l'A10 et croisant l'A89, l'A62 et l'A63 proposé par Alain Juppé). J'ai eu le malheur de dire "pourquoi pas ? il faudra bien y venir car la situation actuelle est accidentogène, archi-polluante et entraîne des pertes coûteuses de temps". Rappel c'était il y a dix ans ; alors imaginez depuis... Bref, je me suis fait rembarrer par des potes écolos au motif que créer une décharge de circulation créerait un tel "appel d'air" que la circulation serait pire. J'ai eu beau dire "mais la circulation proprement bordelaise restera sur la rocade enfin désengorgée ; un contournement routier en France ne modifiera pas les intentions de trafic des sociétés de transport de moult pays concernés"... Las ! J'avais sacrifié au "tout camion" et à la sale bagnole.

Évidemment, cet exemple vient montrer l'erreur de la suppression de la collecte de la redevance de transit poids lourds dite "taxe carbone" (d'autant plus coûteuse que le contrat signé avec Ecomouv sous le quinquennat précédent était mal ficelé, en fait "léonin" en faveur du consortium)... »

Écrit par : BL 23h43 - lundi 27 février 2017




A63 sortie 23 Le Barp-450.jpg




24/02/2017

Nouvelles menaces du sbire de Bruno de La Rocque


Corbeaudrole-lunettes-noires.jpg
Naturellement Bruno de La Rocque affirmera ne pas les connaître et encore moins être le commanditaire de leurs actions d’épuration, mais connaissez-vous un chef de barbouzes reconnaissant avoir des barbouzes œuvrant pour son compte ? Bruno de La Rocque ne fait que copier les méthodes de Pasqua dont Guéant a pris la succession, pour les basses œuvres ne pouvant être avouées.



Les voici :

sylvain-said-commentaire-sur-guy-said-et-menaces.jpg



et rappel des anciennes :

sylvain-said-menaces-chez-les-barbouzes-de-la-rocque.jpg




09/01/2017

« banalisait ce qu'ont vécu les juifs à partir de 1933 et, en France, durant 39-45 »


croix_de_feu_kkk.jpg
Polémique Peillon, citation de Bruno de La Rocque sur les blogs de L’Obs :
« Sur le juifs (et -au départ- les musulmans), il est clair que le propos avait de quoi choquer, était historiquement faux et banalisait ce qu'ont vécu les juifs à partir de 1933 et, en France, durant 39-45. »




La gonflitude de Bruno de La Rocque, le vénéré distributeur d’abjection : en France ce ne serait que pendant les années sombres 39-45 (pourquoi 45 et pas 44 ?) que les juifs auraient été stigmatisés. Bruno de La Rocque négationne donc par omission totalement les attaques subies en France pendant les années 30, par les partis fascistes et aussi par le plus grand parti de France de l’époque : le PSF.

 
 

N.B. : la bonne référence n’est pas l’élimination des juifs par les nazis, mais le rejet des réfugiés juifs acté dans les conclusions de la Conférence d’Évian de 1938, et les discours stigmatisant du colonel de La Rocque Président du P.S.F., le Parti Social Français qui était le plus grand parti de France dans les années 30.

 

Sur le même sujet :
"Le tri des juifs dans les années 30, il y avait les bons et il y avait les mauvais"