Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/09/2015

Le juif insulté par La Rocque


Sur son blog, Bruno de La Rocque écrit ceci :

caquedrole-pantalonnade-histoire-a-zizi.jpg



pantalonne-etoile.jpg
sur ce juif, un métèque dénaturalisé par le gouvernement de Pétain, photo :


 

Autre photo de quelques membres de sa famille réfugiés en Israël, non compris ceux qui ne sont pas arrivés, disparus dans le Struma.

famille-en-israc3abl.jpg



 
 

Mais pour Bruno de La Rocque, ce n’est qu’une "pantalonnade"




05/09/2015

La famille Albrecht, victime des idées de La Rocque


Ils étaient deux frères, des métèques naturalisés dans les années 30.

Le colonel Français de La Rocque l’a dit :
« Lorsque le PSF sera au pouvoir (dit La Rocque en 1938), il ne manquera pas de réviser les naturalisations abusives auxquelles on a recouru, non pas seulement sous le règne du Front populaire, mais même pendant les années qui l'ont précédé. »


vingtic3a8me-sic3a8cle-revue-dhistoire-nc2b038-319.jpg

Extrait de "Les croix-de-feu et l'antisémitisme" de Richard Millman – Vingtième Siècle Revue d'histoire n°38, avril-juin 1993, page 58.


Et Pétain l’a fait : ils ont été tous deux dénaturalisés par Vichy.

À lire :

"Le colonel de La Rocque et la dénaturalisation des juifs"



P.S. JA répond au Pyroman anonyme

Dans le cas où le commentaire en réponse ne serait pas publié sur son blog, le voici ci-dessous :
« à Mr Pyroman qui ne connaît pas le droit de réponse,

puisque vous jouez la transparence, voyons si vous effacerez celui-ci :

Monsieur Bruno de La Rocque a affirmé que j’empestais d’abjection la blogo, mais n’a jamais justifié cette affirmation, pouvant me conduire à estimer que mes origines étaient en cause (à la manière de votre pote commun, Marius).

Monsieur Bruno de La Rocque a insulté mon père juif pour une histoire des années 40 qu’il a aimablement appelé la pantalonnade.

Monsieur Bruno de La Rocque s’est moqué de mon oncle, résistant déporté, en supposant suite à une mauvaise lecture qu’il était juif.

mais plutôt que de s’expliquer, Monsieur Bruno de La Rocque a préféré lancer sa meute de potes contre moi, dénoncer et mentir.

Voilà quelques griefs que vous connaissez parfaitement Monsieur l’anonyme Pyroman. Et donc j’en déduis que vous soutenez votre pote dans ses infamies. »







11/08/2015

Promptitude de l’insulte, quand on l’a en permanence au bord des lèvres


Méthode brevetée Bruno de La Rocque

Sous cet aticle :

"Juif roumain en Alsace, avec le PSF c’était pas la joie"

BdLR dit :
« je réitère que le mot "métèque" n'est pas dans mon champ mental »


j.michel demande :
« « le mot "métèque" n'est pas dans mon champ mental » : ça veut dire quoi ? »


j.michel réitère :
« vous n’avez pas répondu à la question : ça veut dire quoi ? « le mot "métèque" n'est pas dans mon champ mental » ? »


et alors BdLR insulte :
« Tant d'assertions fausses, tant d'amalgames, tant d'extrapolations, tant de sale déballage... font que je ne répondrai pas. Vous ne méritez pas certain apparât prestigieux dee votre passé. Ce qui vous guide depuis tant d'années me reste incompréhensible (serais-je trop rationnel docteur ?). »


réponse-commentaire de j.michel :
« Toujours la même réponse générale et enfumante quand on demande des précisions.

Vous dites une phrase. Pour une bonne compréhension je vous demande de préciser ce que vous voulez dire. Et votre réponse est une insulte. »





 
 

note précédente

Bruno de La Rocque à l’abri de toute critique ?




Où l’on voit que l’insulte remplace l’argument.

À l’abri de toute critique, c’est en tout cas ce que Bruno de La Rocque aimerait bien imposer à des opposants et notamment au contrariant.

Sujet : l’antisémitisme, La Rocque et les juifs,

Bruno de La Rocque s’exprime sur les métèques, copie de ses commentaires sur un blog de L’Obs, dans ce document :

"Juif roumain en Alsace, avec le PSF c’était pas la joie"