Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/08/2017

Pour connaître la vraie désinformation, faut payer


En enquêtant sur les relations plus ou moins occultes des Compagnons de La Rocque avec des mouvances pas très nettes, après Breiz Atao une nouvelle plongée dans le monde du complotisme :

"On sait ce qu’on veut qu’on sache"

site-complotiste-on-sait-ce-qu-on-veut-qu-on-sache-suivre-sur-facebook.jpg



sauf que pour être informé, il faut banquer :

site-complotiste-on-sait-ce-qu-on-veut-qu-on-sache-acces-adblock.jpg



et bien sûr le sbire de Bruno de La Rocque niera le faux-nez antisioniste dans l'expression le « Conseil Constitutionnel tenu par le sioniste Laurent Fabius ».

 

Pour en savoir plus…


30/12/2016

Oscars 2016 à Nicole Guihaumé et Sylvain Saïd


Les visites de la nuit de Noël ont fait la différence.

visite-article-nicole-guihaumc3a9.jpg



Dans la catégorie complotisme, parmi les nominés pour la bonne fréquentation de leurs tags, "Opéricien", "plumeplume" et "Nicole Guihaumé" c’est cette dernière qui emporte donc l’oscar grâce à son jeu dans la saga bien connue Steve Ballmer vs Bill Gates. Extrait du dernier épisode :
« Il serait bon de questionner Christine Lagarde sur le but poursuivi en m’envoyant plus de 300 mails avec adresses changées en romulus et remus. Avec espoir, Nicole Guihaumé »


Elle en a d’ailleurs dit deux mots à François Hollande :

nicole-guihaumc3a9-lettre-c3a0-hollande-le-27122016.jpg



 
 

Dans la catégorie conjuration, l’oscar revient à Sylvain Saïd, sbire de Bruno de la Rocque et un des meilleurs soudards parmi les Compagnons de La Rocque, façade “légale” des barbouzes du Rocquaillistan.

Celui-là même qui vient de faire son come-back après une retraite reposante, au moins pour ses cibles sinon pour lui-même, sous l’article précédent :
"Que peut-on contre un droit divin ?"


18/10/2016

Exercice de psychiatrie, sur le blog de Nicole Guihaumé


C’est à cette adresse :

"Lettre à ma mère, Jacqueline Guihaumé, 46"

Extrait :

« Le jeu, selon, est de constituer un dossier entièrement mensonger dont tu ignores jusqu’à l’existence : je n’ai connu ce mensonge que parce que j’ai fait appel du jugement te mettant sous tutelle, et que, me défendant seule, j’ai pu voir le dossier à la cour d’appel, ou d’en constituer un que les médias relaieront. Rien ne tient, c’est évident, le propos est de faire des titres et d’influencer l’opinion. Dans le même genre, en recherche à mon nom, tu as ce billet entièrement diffamatoire, qui ne repose sur rien. Le but est d’être présent en recherche google. J’ai obtenu qu’il soit supprimé, donc il est reparu par un tag à mon nom. Jamais pareil blog ne sera identifié par un logiciel, mais c’est la pratique de google pour diffamer. Celui qui en a besoin paie. Résultat, il a en recherche à mon nom « Sylvain Saïd maintient son soutien à Nicole Guihaumé … le « trouble psychique » de Nicole Guihaumé explique son conspirationnisme. » Qu’est-ce que Le Barp ? Une ville de moins de 5000 habitants en Gironde…et j’y serais connue au point d’avoir un tag.

Tout est dans le principe de l’attaque ad hominem. Clinton a du sang sur les mains. A ma connaissance, ce n’est pas le cas de Trump. Ce seul fait, comme la corruption ahurissante du couple Clinton devrait impliquer soutien massif, d’autant qu’il se dit lui-même ouvert à suggestion, flexible. Tu as un girondin célèbre, Juppé, qui, ce matin, manifestait son soutien au crime qu’incarne en totalité Clinton. Tout est dit, là, sur l’état de ce monde, comme sur l’état de ce pays. Tu te doutes que ma préférence va à Donald Trump et François Fillon. »



et dans cet extrait le seul lien vers un article extérieur conduit à … cliquez pour voir.

Nicole Guihaumé et Bruno de La Rocque, même combat contre le contrariant ? En tout cas c’est bien la même argumentation qui est utilisée.

À l’hôpital de Montpied(*), on doit bien se marrer.

 
 

(*) C'est au service psychiatrique de l'hôpital Gabriel Montpied que s'est formé un des sbires de Bruno de La Rocque, celui justement dont parle l'article montré du doigt par Nicole Guihaumé.
Pour en savoir plus…