Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/04/2017

Viktor Orban et Recep Tayyip Erdogan, même combat nationaliste sinon religieux


« chez nous la justice est indépendante »

 




 


Une justice indépendante en Turquie explique Erdogan. Oui sans doute, sauf que tous les juges qui n’approuvent pas la politique de Erdogan sont mis en prison sans jugement. Alors les juges qui restent assis derrière leur pupitre se la coulent tranquille, c'est-à-dire conforme à ce que souhaite Erdogan.

 




 


Mais en Hongrie c’est pas mieux, avec Viktor Orban qui bâillonne une Université.

 




 


Déjà plus de 70 ans de paix en Europe, il est temps que cela finisse.

Après l’Ukraine, à qui le tour ? Même en Irlande du Nord la menace augmente.


31/03/2017

Bruno de La Rocque et Sylvain Saïd s’entraident dans la révision de leur histoire



syl20-chez-caquedrole.jpg



Sylvain Saïd alias inKulte (notamment) c’est le débile violent qui s’amène à chaque fois qu’un article ou un commentaire critique sur Bruno de La Rocque apparaît sur les blogs de L’Obs, d’où son sobriquet de sbire de BdLR, ou le titre de meilleur soudard des barbouzes de La Rocque.

Selon les méthodes de défense également utilisées par François Fillon — la meilleure défense d’un présumé délinquant consiste à nier les faits même contre toute évidence, puis attaquer — sans doute enseignées par les mêmes professeurs dans le même type d’école, Bruno de La Rocque et Sylvain Saïd refont l’histoire et l’exposent sur leurs pages Facebook.

Photo de l’article de Bruno de La Rocque sur sa page Facebook :

bruno-de-la-rocque-calomnies-sur-sa-page-facebook.jpg



et les trois photos annexées à cet article :


bruno-de-la-rocque-calomnies-sur-sa-page-facebook-a1.jpg



bruno-de-la-rocque-calomnies-sur-sa-page-facebook-a2.jpg



bruno-de-la-rocque-calomnies-sur-sa-page-facebook-a3.jpg



 
 

mais bien sûr aucune connivence entre Bruno de La Rocque et Sylvain Saïd, comme d’ailleurs avec les autres témoins de complaisance de ce sieur ayant l’honneur de sa famille en bandoulière.

 
 

À lire aussi :

"Gonflé comme un pontificateur vénéré"

"Bruno de La Rocque a certainement des valeurs, mais lesquelles ?"

 
 

et pour l’interlude détente, et anti-dindon, du Canard déchaîné de la Rocquaille :

"Un ridicule qui a abusé de la farce d’un dindon et qui n’en bande plus"


17/03/2017

Cette affiche anti-chrétienne est un hoax, aussi fausse que l’information sur le suicide de Penelope Fillon


François Fillon explique au JT d'Antenne 2 que les médias ont annoncé le suicide de son épouse Penelope Fillon, sur des chaînes de télévision
 




 

une information inventée non pas par les médias mis en cause mais par François Fillon !

 
 

Autre information inventée selon l’auteur accusé d’avoir créé et exposé cette affiche ou trac, le AK Parti Belçika :

belgique-le-croissant-turc-vaincra-la-croix-faux-montage.jpg



Traduction non garantie : Cette lutte est la lutte entre le croissant et la croix. Réunissons-nous sous le croissant. Vous verrez que nous serons très nombreux!

L’image de cette affiche (ou trac) fabriquée en Belgique par quelque officine anti-musulmans turcs a été importée en France par une belge extrémiste sur un des blogs les plus lus sur le site de L‘Obs, sous le regard complaisant des Compagnons de La Rocque.

faux-anti-musulmans-turcs-sur-le-blog-d-allegra.jpg


« En Belgique, où vit une importante communauté turque, presque toujours binationale, des partisans de l’AKP diffusent ces affiches de propagande de l’AKP Belgique (Belçika) »


Mais c’est pour mieux stigmatiser la France, sa liberté d’expression et son gouvernement "gaucho-islamique".

Une belge qui donne des leçons aux français, des leçons de tolérance envers les juifs et aussi des leçons d’intolérance envers les musulmans.

Erdogan ? Il n’a rien inventé sur les méthodes turques d’intimidation, lire par exemple un article du Nouvel Obs du 8 janvier 1998, Erdogan était alors dans l’opposition, page 51 signé Henri Guirchoun :
« Le drame des exilés kurdes - Fructueux racket pour pirates albanais et mafieux calabrais…

En ouvrant les vannes à un flux de réfugiés, la Turquie cherche à faire pression sur l’Union européenne. Mais elle prend aussi le risque d’une internationalisation de la question kurde.

[Légende de la photo :] Arrivée de réfugiés sur les côtes calabraises. Aussi longtemps que la question kurde ne sera pas résolue, l’exil demeurera pour les Kurdes la seule alternative aux persécutions dont ils sont victimes.[Fin de la légende]

Plus de 3 000 Kurdes, pour la plupart originaires de la Turquie, ont débarqué clandestinement en Italie depuis l’été dernier. L’afflux massif de ces deux dernières semaines et l’arrivée probable de nouveaux cargos de réfugiés en provenance d’Istanbul est d’abord un drame humanitaire. (…) cet exode souligne en revanche les difficultés qu’éprouvent les pays de l’Union européenne à harmoniser leurs politiques de contrôle des frontières.

(…) Rome rappelle les droits élémentaires de ces exilés, qui viennent de pays où ils sont persécutés, mais se voit accusé de laxisme par ses partenaires européens. A commencer par l’Allemagne, où vivent près de 500 000 Kurdes, et pour qui cet attachement affiché par les Italiens au respect des droits de l’homme est d’autant plus suspect que l’Italie est rarement la destination finale de ces réfugiés.

(…)

En faisant le lien entre l’immigration clandestine des Kurdes et la présence actice en Europe des militants de du PKK, le ministre de l’Intérieur d’Ankara a sans doute involontairement éclairci le mystère qui entoure de départ un peu trop facile des bateaux de réfugiés à partir des côtes turques. Interdite d’Europe, officiellement à cause de son attitude à l’égard des droits de l’homme en général et de ceux des Kurdes en particulier, la Turquie chercherait-elle à placer les pays de l’UE devant leurs propres contradictions en matière de morale ? cela pourrait en tout cas expliquer l’étonnante impuissance qui a paralysé une police et une armée turque dont on avait plutôt vanté jusqu’ici la redoutable efficacité… »



 

Pour en savoir plus… (kurdes)

Pour en savoir plus… (Turquie)