Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2016

Caricature d’une juive réfugiée à New York


croix_de_feu_kkk.jpg

Dans Le Petit Journal des Compagnons de La Rocque, une caricature visée et approuvée par Bruno de La Rocque, d’une juive selon les critères établis par Pétain.



caricature-va.jpg

Elle est architecte, une profession qui étaient interdite par les lois anti-juives du régime de Vichy aux petits-fils ou petites-filles de métèques juifs. Alors… aujourd’hui elle vit à New York, loin des idéologies réactionnaires qui ré-envahissent la France.

Mais même cet exil n’arrête pas les barbouzes de La Rocque dans leurs opérations d’éradication.



La Section d'Assaut de Bruno de La Rocque amplifie son Aktion T4bis pour l’élimination de toute opposition.


02/06/2016

Enquête pseudo-policière des barbouzes de La Rocque


Corbeaudrole-lunettes-noires.jpg
Le dernier article du Petit Journal des Compagnons de La Rocque, rubrique des barbouzes.

"Réponse à l'exorciste"

copie : "Réponse à l'exorciste - La camisole ou l'injection"


 

Réaction de la cible :

 
 

 

Réponse rapide au barbouze de garde



après lecture très rapide en diagonal de son dernier laïus

— peut-être le plus débile d’entre eux ? mais il est difficile chez eux, par rapport au simple soudard de base, d’évaluer la part de débilité réelle et la part de débilité simulée chez ces mercenaires des Compagnons de La Rocque. —

Au-delà des analyses psychologiques sur le fonctionnement de la Vague (film de Dennis Gansel), ceux qui connaissent la vraie histoire ne peuvent que rigoler devant les inventions et mensonges assénés dans le Petit Journal des Compagnons de La Rocque dont le seul objectif est de révisionner ladite histoire au profit et à la gloire de leur chef et/ou idole Bruno de La Rocque.

— juste une interrogation de pépère Lixe du grelot qui bourre la Reine (c’est ainsi que Bruno de La Rocque désigne la cible qu’il a assignée à sa Nouvelle Organisation Armée Secrète) : puisque les barbouzes portent des masques, quand ils affirment qu’ils ne sont ni fachos ni antisémites, comment peut-on le savoir et le vérifier puisqu’ils sont anonymes ? —

Donc dans ses dernières explications sur les instructions qu'il a reçues

— aussi longues et alambiquées que des instructions fiscales sur l’ISF que même Macron ne comprend pas —

que personne n’arrive à lire dans son intégralité du fait de ses longueurs alambiquées (et totalement inintéressantes)

— même pas le sujet et cible desdites instructions, on dirait bien que leur auteur a pris des cours auprès de Vlad, l’admirateur du général Piquemal, à moins que ce ne soit Vlad lui-même qui est à la tâche —

le barbouze de garde explique qu’il a compris ceci : il faut enfoncer le clou pour combattre « les accusations qu'il [la cible] lance en se référant à des origines que personne ne lui a demandées ».

Ben oui, c’est bien ça le problème, personne ne lui a demandé, mais c’est Bruno de La Rocque lui-même qui a ciblé lesdites origines quand il a commencé à attaquer le père au pantalon en publiant sur son blog deux articles spécialement et exclusivement consacrés à ce sujet dans lequel il a écrit notamment ceci :

« Il est venu nous faire son numéro de fiction, où le père de "l’intelligent" (carrément ah ah ah) a agi avec bravoure durant la guerre… Oui il a réussi à passer 3 (trois !) contrôles sans avoir à montrer son zizi. Un héros le papa ! un "fait d’arme" qu’on perpétue de génération en génération. »


 

N.B. : j’en profite pour corriger une erreur, le pépère Lixe du grelot qui bourre la Reine est bien de la même promo que Paul Hermelin. Les Trolls-à-tic pourront donc ajouter que par rapport à cette référence, leur cible n’a vraiment rien réussi dans la vie.

 
 
 

P.S. réponse au commentaire d’Abou

C’est bien BL qui a écrit cette citation dans le corps de son article, photo :

https://lenobservateur.files.wordpress.com/2014/03/caquedrole-pantalonnade-histoire-a-zizi.jpg

son article sur son blog,

puis qui a supprimé toutes les explications du mis en cause, en commentaires sous cet article, en les appelant "pantalonnade".

Pour plus de détail c'est là :

http://croquedale.wordpress.com/2014/12/18/la-pantalonnade-ou-lhonneur-de-bdlr-dans-la-deculottee/

C'est donc bien en connaissance de cause qu'il a parlé de pantalonnade quand J.Michel.A, le fils du résistant juif qu'il insultait, a essayé de lui expliquer ce qu'il en était.

 
 

P.S. réponse au commentaire de Nolats

quelle mauvaise fois de corbeau, l'original est encore en ligne (02/06/2016 20:35):

http://sortiedequiescence.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/07/26/que-de-perte-de-temps.html

 

N.B. les commentaires d'Abou et de Nolats sont à cette adresse :

"Réponse rapide au barbouze de garde + PS réponses à Abou et Nolats"


01/06/2016

Pour répondre aux accusations de richesse fainéante des barbouzes de Bruno de La Rocque


drumont-la-france-juive.jpg

Articles du Petit Journal des Compagnons de La Rocque, dans la rubrique "le coin des barbouzes" :

"Une petite page de publicité"

"La gauche caviar attitude"

Une citation de Édouard Drumont, sans doute une des sources d’inspiration des Trolls-à-tic (les barbouzes de Bruno de La Rocque).



« Aucun Chrétien ne peut confondre le capitalisme et la Propriété. Le capitalisme ressemble à la Propriété comme le sophisme ressemble au raisonnement. (…)
La Propriété est le droit à la possession d’une chose. La Possession séparée de ce droit a un air de famille avec la Propriété ; parfois on serait tenté de les confondre ; mais la première n’est en réalité qu’un fait matériel qui ne nous oblige nullement au respect. (…)
Je possède parce que je suis légitimement propriétaire. Voilà la formule de la justice. - Je suis propriétaire parce que je possède même illégitimement. Voilà la formule de la friponnerie. Toute la question se résout donc, vis-à-vis du capital possédé par les juifs, dans l’origine légitime ou non de cette possession. Le fait qu’ils possèdent ne prouve rien. Ils peuvent être possesseurs de biens énormes sans être propriétaires en aucune sorte. L’habileté du voleur en effet peut lui donner la Possession : le travail seul confère la Propriété.(…)
L’origine de la fortune juive est l’Usure, sous toutes ses formes : le trafic, le brocantage, les spéculations de hausse et de baisse, les sociétés à prospectus mensongers, toutes machines inventées pour faire passer atome par atome les produits du travail chez les êtres improductifs. Le travail est la source de la richesse publique. A ce vase immense qu’alimente le travail, les juifs ont fait une fissure par où tout le liquide s’écoule constamment dans le tonneau de leurs caves. »



N.B. : Il n’y a plus de tonneau dans la cave de JA, la cible des barbouzes de Bruno de La Rocque, par contre d’excellents Bordeaux, oui.