Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/01/2017

Le tri des juifs dans les années 30, il y avait les bons et il y avait les mauvais

— Discussion sur l’histoire de l’antisémitisme en France impossible sur les blogs de L’Obs du fait de la censure déléguée aux illettrés de Netino. —



avec bonus : Netino censure l’histoire, notre histoire(*).

Précision suite à l’intervention d’un commentateur sous l’article précédent, qui cite le colonel François de La Rocque :
« Les juifs naturalisés depuis plusieurs générations appartiennent en principe, et de droit, à la grande famille civique. »


un commentaire auquel il a été notamment répondu : « Les juifs naturalisés depuis plusieurs générations »  : plusieurs ? mais combien exactement pour appartenir « en principe, et de droit, à la grande famille civique » ?

 
 

Si de nombreux adhérents et militants du Parti Social Français (PSF) étaient clairement antisémites, c’est effectivement moins clair pour son Président qui différenciait donc les juifs suivant leur ancienneté.

Voilà ce qu’en disait notamment l’historien Robert Soucy :
« Plus important, néanmoins, est le fait que Michel Winock ne mentionne pas la distinction opéré par La Rocque dans les années 1930 et 1940 entre juifs « étrangers » et « français » ou, pour être plus précis, entre « assimilés », de droite et « patriotes », et non assimilés, de gauche et immigrés. En effet, en 1938, le chef du parti social français a non seulement dénigré des juifs non assimilés mais, emporté par sa haine du Front populaire, s’en est également pris à Léon Blum – assimilé mais socialiste. »


Extrait de :
"Le tri des juifs par de La Rocque"

Lire aussi :
"Le colonel de La Rocque et la dénaturalisation des juifs"

 
 
 

(*) Les commentaires en réponse censurés par les Netino-boys illettrés sous l’article Polémique Vincent Peillon,

pour le motif “illegal”
« effectivement, le colonel de La Rocque faisait le tri entre les juifs français qu'on dirait aujourd'hui "de souche" et les juifs fraichement français qu'il voulait dénaturaliser puis expulser, ou pas encore français qu'il voulait expulser. »

pour le motif “diffamation”
« mais au PSF il était entouré de nombreux antisémites pur sucre »



22/12/2016

La banque russe du Front National en difficulté, proposition de Bayrou sur la banque civique


first-czech-russian-bank-subsidiary-in-prague.jpg
La First Czech Russian Bank, la banque russe ayant financé le parti de Marine Le Pen, a perdu sa licence de banque. Information Bloomberg (*)


 
 

Proposition de François Bayrou pour le financement de la vie politique et électorale, hier 21/12/2016 sur LCP à Questions d’info

François Bayrou propose la création d’une
« institution indépendante adossée par exemple à la Caisse des Dépôts et Consignations dont ce soit la mission de financer la vie politique »


 




 


 
 

(*) "Le Pen Party’s Russian Lender Falls Victim to Central Bank Purge"


Il ne faut pas le dire

— N.B. : billet systématiquement censuré sur le site des blogs de L'Obs. —



journal-de-beziers-21-p9.jpg
Mais le penser très fort est autorisé.

Voilà ce que signifie le procès pénal intenté contre Robert Ménard sur plainte du Mrap et de la Licra, pour deux phrases sur le "Grand Remplacement" et les difficultés de l’école publique à accueillir un trop grand nombre d'enfants musulmans, deux phrases dont les journaux et médias font actuellement une large publicité sur leurs têtes de gondole.


Cette solution pour faire avancer la cause antiraciste est-elle bien efficace ? Les soutiens de Robert Ménard, et ils sont nombreux notamment à Béziers ville dont il est le maire démocratiquement élu, vont parler de déni des réalités par la justice de notre pays. Qu’ils aient tort ou raison, le procès de Robert Ménard dont le coût s’il est condamné sera bien inférieur au coût d’une campagne promotionnelle pour faire avancer ses idées d’extrême droite, et bien plus percutant auprès de ses prospects et potentiels sympathisants ( et hors plafond autorisé pour les frais de campagne) est un futur succès certain pour lui qu’il soit condamné ou relaxé.

C’est donc in fine tout gain en notoriété pour un coût minime pour Robert Ménard et la propagation de son idéologie.

 
 
 

rc3a9servc3a9-aux-enfants-non-juifs.jpg
La France selon Zemmour, interview au Corriere della Serra.

– Les musulmans ont leur code civil, c'est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s'en aller.
– Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ?
– Je sais, c’est irréaliste mais l’histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 qu’un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d’Algérie pour revenir en France ? Ou bien qu’après la guerre, 5 ou 6 millions d’Allemands auraient abandonné l’Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? (...) Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes (vivent ici), en France, (mais) ne veulent pas vivre à la française (...) Vivre à la française ? C'est donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple.


islamisation-valeurs-actuelles.jpgislamisation-les-jeunes-avec-marine.jpg