Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/10/2015

Entre Finkielkraut et Lévinas, la philosophe Hélène Van Camp explique le bon choix


« Ce qui me paraît évident c'est que Finkielkraut a besoin des médias, sinon pourquoi accepte-t-il l'invitation à une émission (de type divertissement vaguement sérieuse) telle que "On n'est pas couché" ?

J'ai bien aimé, il y a longtemps, son essai "La sagesse de l'amour", au point que pendant deux ans, dans mon cours de philo, j'en exigeais la lecture auprès de mes élèves. Mais c'était surtout parce qu'il s'y arc-boutait sur la pensée d'un de ses maîtres à pensée, Emmanuel Lévinas. Analysant rigoureusement avec mes élèves quelques chapitres de cet essai, j'ai fini par l'abandonner, tant la rhétorique l'emportait déjà trop sur le fond ; et lui ai préféré, par la suite des extraits de son inspirateur, Lévinas lui-même.

Pour répondre au commentaire de Martina, je pense que ce sera bien Lévinas que l'histoire (de la pensée) retiendra, et qu'il est peu probable qu'elle retienne les propos d'un écrivain comme Finkielkraut qui hélas, selon moi, n'excelle pas dans le créatif mais le réactif, et en plus de façon exclusivement contemporaine, je veux dire de l'heure à l'heure, et même de celle que dictent les médias.

Dans un siècle, on étudiera encore Lévinas car sa pensée, profondément juive, n'a cessé d'ouvrir sur l'universalité, mais le Finky, comme on dit médiatiquement ? Ben, on l'aura oublié comme tant et tant d'autres qui font la société-spectacle. »


Commentaire d’Hélène Van Camp, le 9 octobre 2015, suite à l’émission "On n’est pas couché" de Laurent Ruquier du 3 octobre 2015, invité Alain Finkielkraut.

alain-finkielkraut-on-n-est-pas-couche-3-octobre-2015.png



 

A lire

"La philosophe Hélène Van Camp a 2 plumes dans son encrier"


23/09/2015

Il s’appelait encore Caquedrole


C’était en mai 2011, avant donc ses insultes sur mon père (juillet 2012), sa délation à la gendarmerie (juillet 2013) et ses moqueries sur mon oncle (novembre 2013). (je me limite au principal)

le-contrariant-150527-la-libertc3a9-d_expression.jpg
photo prise par Orcerolles, autre pseudo de Bruno de La Rocque, et exposée sur son blog "La vie vraiment". —



Bruno de La Rocque alias Caquedrole parlait déjà de s’en remettre à la justice. Et moi je l’attendais de pied ferme (en réalité je n’attendais que ça, pour une bonne explication sans faux-fuyants, sa spécialité). Mais son avocat lui a déconseillé ce recours, trop périlleux pour lui.

C’est en commentaires, sous cet article :

"Nouvelle juxtaposition"

Merci à la dernière recrue (sbire ou soudard, au choix) de Bruno de La Rocque de m’avoir fait redécouvrir ce moment.

 

Article précédent sur le même sujet :

"Bruno de La Rocque respecte les fascistes, mais chasse les archi fascistes"


11/09/2015

La philosophe Hélène Van Camp a 2 plumes dans son encrier


Avec la première plume elle a écrit 3 livres publiés chez L’Harmattan :

2747541703f.jpg
AUSCHWITZ OBLIGE ENCORE, Tentative pour penser le mal absolu à partir du bien toujours relatif

EN DEUIL DE FRANZ KAFKA

CHEMIN FAISANT AVEC JACQUES DERRIDA


 
 

Avec la seconde plume Hélène Van Camp a écrit
« Et ce type est venu chez Caquedrole demander le numéro matricule tatoué sur le bras de la mère d'Abou. »

Écrit par : plumeplume | 31/07/2013


car Hélène Van Camp est aussi maîtresse femme, femme maîtresse en malhonnêtetés, puisque ce qu’elle affirme ainsi elle l’a purement et simplement inventé.

Bruno de La Rocque l’a choisie comme témoin de sa moralité !!!

notamment pour "justifier" ses injures comme celle-ci :

caquedrole-abjection-stabilo.jpg