Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/10/2016

Pillage de la France par les soixante-huitards

tribunus-cohortis-du-caquedrolistan.jpg

— N.B. : billet systématiquement censuré sur le site des blogs de L'Obs. —



 



 

"La faute des soixante-huitards, c’est Laurent Joffrin qui le dit"

solidarite_intergeneration.jpg
Article daté du 20/09/2013 :

"Réforme des retraites, encore les jeunes qui paieront"

dans la série : "Retraites généreuses"


 

Le pillage de la France par les soixante-huitards, c’est la thèse défendue par le contrariant sur ses blogs successifs massacrés à la rocquailleuse par la meute entourant les deux retraités fonctionnaires ségoliens de la nobserverie, tous deux fermement accrochés à leurs privilèges et à leurs retraites.

 

Rappel de l’enfumage d’un Bruno de La Rocque dans un article d’un des blogs envoyés à l’autodafé sous la pression de Bruno de La Rocque et de ses sbires :

"Financement des retraites"

et un autre sur ce que la contrariant appelle la gauche piscine (il fut vilipendé pour cette expression pourtant bien adaptée) :

"Retraite, les enfumeurs de la gauche-piscine"

le plongeon.gif



 
 

Le pillage de la France par les soixante-huitards, cette thèse est confirmée et savamment exposée par un sociologue, Louis Chauvel, dans son dernier livre "la Spirale du déclassement".

Dans L’Obs du 8 septembre 2016, page 85 :

"Chauvel contre les baby-boomers"

 
 

Pour en savoir plus, les articles du contrariant sur le sujet sauvegardés en zone de déportation hors de portée des tirailleurs rocquailleux :

"Retraite-enfumage"

"soixante-huitards"

"les jeunes paieront"

"faire payer les riches"


25/09/2016

Il y a 80 ans, l’anti-gaulois c’était le juif


was-will-la-rocque.jpg

Il y a quatre-vingts ans le plus grand parti de France était le Parti Social Français.



 

Extrait d’un article dans un de ses journaux officiels :

la-volonte-bretonne-20-decembre-1938-p1.jpg



« un des plus redoutables problèmes du jour : le problème Juif. Car ce n’est pas un mythe ; en dépit des protestations généreuses, des proclamations humanitaires, il existe une âme juive, un fait juif, un péril juif. Le parti social français, à maintes reprises affirma sa répugnance à l’antisémitisme. Je sais bien des gens que cette attitude a surpris, indignés. On n’a voulu voir là qu’un maintien d’occasion, une prime à la démagogie, une abdication temporaire, un marché commercial. On a douté de notre sincérité et certains esprits cultivés ont ressenti quelque malaise à nous voir éluder une difficulté menaçante. Se réfugier dans la neutralité n’est pas en effet résoudre : objection spécieuse qui prétend nous confondre en opposant nos sentiments intimes à nos paroles. Je conçois mieux que personne le trouble et l’inquiétude qui peuvent envahir les âmes, les ayant éprouvés moi-même. Veux-t-on connaître maintenant notre position exacte ? Elle se définit comme toujours en quelques propositions simples. »


[lire la suite]

 

Pour en savoir plus…

La déchéance de nationalité s’appelait alors dénaturalisation.

"Dénaturalisation, La Rocque l’a rêvé, Pétain l’a fait"


10/07/2016

Les programmes de l’été

N.B. : billet censuré plusieurs fois sur les blogs de L’Obs. Sans doute sous l’effet d’un esprit général à la PAF du Rocquaillistan.

Les années 30, c’est vieux, mais les mêmes arguments remplissent toujours les salles du FN. Le P.S.F., le Parti Social Français dit le Parti des Patriotes était le premier parti de France. Le Front National, aujourd'hui, aussi.

 

Et dans la nobserverie :

"Dallas"


4031203178.2.jpg