Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/03/2017

La défense rocquailleuse d’un Fillon



 




 


« calomnie », « citation sortie de son contexte » — les Jakin et Boaz de la Rocquaille —, « preuves truquées », « mensonges », « ceux qui me connaissent savent que ce ne sont pas mes valeurs »(*), etc. etc. et quand cette défense ne marche pas, il rassemble ses troupes pour crier plus fort que les faits.

François Fillon au Trocadero aujourd’hui. Mais quel que soit le nombre de ses troupes, et même la qualité de ses troupes, les faits restent les faits.

 

On connaît parfaitement cette musique dans la nobserverie, qu’ils s’appellent les francs-nobsons, la meute de rognon, le Service d’Action Civique, la clique de la Rocquaille ou sa dernière appellation les Compagnons de La Rocque, ce ne sont que des godillots.

 

N.B. : Actuellement à l’exercice sur le champ de manœuvre de l’Aktion T4bis, ce sont la barbouze débile et le bénédicteur et harceleur anonyme.

 
 

(*) à croire que Fillon et de La Rocque ont été à la même école (catholique) de la politique : une défense rocquailleuse consiste essentiellement à affirmer même contre toute évidence que ce qu’on lui reproche étant contraire à ses propres valeurs ne peut donc qu’être inventé et par conséquent calomnieux. Mais lorsque la seule défense face à des documents compromettants consiste à crier à la calomnie et aux citations sorties de leur contexte sans plus de précision, plutôt que de discuter les pièces présentées, c’est croire que son pouvoir de séduction est tel qu’il n’y a pas besoin de se justifier, que sa seule affirmation reprise et répétée par son clan est suffisante pour emporter l’adhésion.




Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 21 h - 09 h (Europe/Paris).