Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2012

Dsk face aux juges moralistes du Nord

Sidération. On s’attendait éventuellement à une mise en examen de Dominique Strauss-Kahn pour complicité ou recel d’abus de biens sociaux(*). Mais une mise en examen de DSK pour "proxénétisme aggravé en bande organisée", est sidérant.

On le savait vivant au crochet de sa femme, mais apprendre qu’il vit aussi au crochet de prostituées, DSK supposé relever les compteurs, n’est ce pas un peu gros ?

Supposons

supposons qu’un de vos amis vous propose d’organiser une soirée sympa à laquelle il "invitera" deux call-girls dont il paiera la prestation,
supposons que votre femme soit absente ou indifférente,
supposons que vous acceptez cette proposition alléchante,
supposons qu’y prenant un certain plaisir, vous demandez à votre ami de réitérer l’organisation de ces soirées sympas et décontractantes auxquelles participent d’autres copains,
supposons qu’une des prostituées se retrouve pour une raison ou une autre à faire des confidences à un policier ou à un juge dont l’oreille se dresse car vous êtes une personne connue,
supposons que suite à ces confidences un juge vous invite à vous expliquer sur vos distractions sexuelles,
question : vous sentiriez vous coupable de faits pénalement répréhensibles ?

En Suède, vous seriez coupable, car là-bas le client d’une prostituée est coupable. Mais en France ?

Car pour ce qu’on en sait, ce sont de tels faits qui semblent fonder la mise en examen de DSK. Et l’incrimination n’est pas de la gnognote : proxénétisme aggravé en bande organisée. Pour tous, un proxénète est une personne qui vit sur les gains d’une prostituée. Et en bande organisée, on imagine aussitôt les réseaux de traite d’êtres humains à des fins de prostitution.

Alors comment peut-on passer d’un statut de client de prostituées à celui de proxénète ? enfin pour être exact, DSK n’est encore qu’accusé d’être un proxénète, et l’instruction peut très bien se terminer pour lui par un non-lieu. Donc comment ? eh bien simplement quand on croit qu’être proxénète c’est vivre des gains d’une prostituée, on se trompe.

En effet pour être proxénète, il n’est pas nécessaire de toucher sa com, de tirer profit de l’activité d’une prostituée, la simple entremise entre un client et une prostituée serait du proxénétisme. Et de ce point de vue DSK ne serait pas tout rose.

Alors supposons à nouveau que

Supposons que vous avez appréciez la prestation d’une call-girl,
supposons que vous en parlez à un ami qui se dit intéressé,
supposons que cet ami ne pouvant pour une raison qu’on peut comprendre recevoir la dame à son domicile, vous emprunte votre garçonnière pour recevoir ladite call-girl.

Et bien ces faits vous rendent coupable de proxénétisme car vous vous êtes entremis dans un acte de prostitution.

Voilà selon ce qu’on en sait, et comme je l’ai compris n’étant pas un spécialiste des délits et crimes liés à la prostitution, les raisons de la mise en examen de Dominique Strauss-Kahn.

Et un dernier truc tout aussi effarant : l’interdiction pour Dominique Strauss-Kahn d'entrer en contact avec la presse. En quoi le fait pour DSK de se défendre devant le peuple français par l’intermédiaire de la presse peut-il être un obstacle à la recherche de la vérité ? Les juges sont-ils si peu sûrs d’eux qu’ils intiment l’ordre de la fermer à celui qu’ils accusent ? A une époque où les explications scandaleuses du père de Mohamed Merah font la une des journaux, pourquoi refuser cette possibilité de s’exprimer à DSK ?

Et dans cette affaire du Carlton de Lille, on parle aussi de parties civiles, qui sont-elles et que reprochent-elles à Dominique Strauss-Kahn ? encore une prostituée qui se plaint de ne pas avoir été payée pour ses services ?

Perso, la fois où je fus invité au Yab Yum d’Amsterdam date de plus de dix ans, alors je peux dormir tranquille ainsi que ceux qui m’ont invité.

 

(*) abus de biens sociaux et cadeaux "commerciaux" aux politiques, j’en avais parlé dans cet article :
"Actualités DSK, quoi de neuf dans les news ? Rien"

 

Pour les commentaires, c’est ici.